Fusion des grades : le jeu dangereux de la CFDT

Valide

Au début de l'été, nous avons pu vous faire part des avancées du dossier PPCR avec des propositions de la DGFiP, certes pas parfaites, mais qui ont le mérite d'instaurer dans le paysage une hiérarchie indiciaire en phase avec la pyramide des responsabilités mise en œuvre à la DGFiP depuis sa création.

Dans cette même communication, nous vous informions également des positions des autres organisations syndicales dont certaines se sont affirmées durant l'été avec le lancement de pétitions visant à contrecarrer auprès du ministère de la Fonction Publique les propositions de la DGFiP.

Ainsi, il convient de ne pas mésestimer le risque de recul de la DGFiP sur ce dossier PPCR.

Certaines propositions seraient vécues comme un véritable affront par les IP et les AFiPA , notamment celles de la CFDT qui prône le rapprochement des indices des IDIV et des IP/AFiPA comme moyen d'aboutir à la fusion de ces grades...

Pour vous éclairer, un article publié au cœur de l'été sur le site de la CFDT Finances Publiques (cliquer sur le lien) vante les mérites du grade unique d'encadrement et d'expertise.

Dans une direction où l'ancienneté administrative guide la plupart des règles de gestion (celles liées aux mutations notamment), chacun d'entre vous peut mesurer les conséquences pour les IP/AFiPA de cette proposition.

Les collègues IP et AFiPA ayant accordé leur confiance à cette organisation lors des dernières élections pourraient légitiment se retourner vers leurs représentants en CAP 2 pour savoir s'ils font leur cette proposition de fusion des grades...

Notre réponse est limpide : le simple fait d'envisager une fusion des grades est tout simplement la négation des parcours de chacun, tous respectables par ailleurs, et est totalement INACCEPTABLE.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !