Syndicat des Cadres Supérieurs des Finances Publiques

Syndicat des Cadres Supérieurs des Finances Publiques

Articles publics

  • tic tac, tic tac...

    Vous n'attendiez plus les résultats de la sélection AFIPA ? Les voici enfin... leur publication est prévue en fin de journée sur Ulysse !

    Ces résultats étaient annoncés pour fin janvier, et la semaine dernière ils ne montraient toujours pas le bout de leur nez. Vous avez donc été nombreux à nous demander où ils étaient passés...

    Renseignements pris, les Directeurs avaient eu l'information que la publication était reportée à ce début - voire ce milieu - de semaine, et certains ont bien communiqué auprès de leurs candidats.
    OK !... sauf que tous les candidats n'ont pas été prévenus et qu'aucune communication n'a été assurée sur Ulysse cadres par exemple.

    Un peu plus de transparence et d'information, ce ne serait quand même pas superflu quand on veut motiver ses cadres, et quand on sait le travail que représente cette sélection, et donc la joie ou la déception que les candidats vont ressentir aujourd'hui après 2 mois d'attente... en période de congés scolaires !

  • les voeux du Secrétaire Général

    Cher(e)s collègues,

    Je vous présente, ainsi que l’ensemble des membres du bureau, nos meilleurs vœux pour cette année 2022. Que cette dernière vous apporte, à vous et à tous ceux qui vous sont chers, bonheur, santé et réussite tant sur le plan personnel que professionnel.

    Après 2020 et 2021, je ne sais pas s’il est raisonnable de faire des prévisions en matière de pandémie, et je ne peux qu’espérer que cette année 2022 nous permettra de revenir à une vie normale, même si la crise sanitaire n’est pas encore derrière nous.

    Lire la suite

  • Sélection AFIP Tableau 2022 : la Direction générale répond favorablement aux demandes du SCSFIP

    Chers collègues,

    Vous trouverez ci-dessous le message adressé le 16 août à Valérie Seguy, Cheffe de service RH, concernant la sélection AFIP 2022. Une réponse favorable vient d' être apportée sur nos 2 demandes :

    • possibilité pour les AFIPA 2016 de se présenter la sélection AFIP,
    • report de la date de dépôt des dossiers de candidatures au 20 septembre 2021.

    Une communication va rapidement être effectuée par la Direction générale en ce sens.

    Le SCSFIP se félicite de ces décisions totalement justifiées qui répondent aux préoccupations des collègues concernés.

    Nous demandons simplement que la Direction générale offre au titre du tableau 2022 un nombre de postes qui répondra à cet accroissement de candidats, au regard du nombre de vacances d'emplois d'AFIP constatées, qui résulte du nombre très limité de collègues promus au titre du tableau 2021.

     

    icone PDF
    message du SCSFIP
    à la Cheffe de service RH

  • Sélection AFIP 2022: derniers jours avant fermeture définitive ? Le SCSFIP demande un élargissement du vivier des candidats potentiels !

    Chers collègues,

     

    La note détaillant les conditions pour l’accès au grade d'AFIP par liste d'aptitude , tableau 2022, est sortie le 12 juillet dernier.

    La date de clôture des inscriptions est fixée au 3 septembre. A cette date, un dossier complet doit être déposé (relevé de carrière, lettre de motivation, rapport sur une réalisation particulière). Le délai est donc très court en cette période de congés.

    Or la note introduit une nouveauté importante par rapport à la sélection précédente sur les possibilités de candidater. En effet, la fenêtre de candidature de 6 ans est supprimée et la possibilité d'une 2ème présentation est désormais ouverte à tous les AFIPA des sélections 2015 et antérieures. La distinction des candidats par filière est par ailleurs abandonnée.

    Lire la suite

  • Le Master 2, un outil à la disposition d’une stratégie de « marque employeur » pour la DGFiP

    En matière RH, la DGFIP est confrontée au double défi de renouveler sa population de cadres en âge de partir à la retraite, par un recrutement de qualité en attirant des talents, et de répondre aux attentes de ceux toujours en exercice, en termes de valorisation de leurs compétences.

    De part leurs fonctions, les cadres de la DGFIP ont été en mesure de développer des expertises pointues sans qu’aucun diplôme n’ait pu à un moment valider ces compétences. Or, la culture française est ainsi faite qu’il est difficile de mettre de côté le poids des diplômes dans le choix des recruteurs, en particulier dans un  contexte de promotion de la mobilité et d'ouverture aux contractuels.

    De son côté, la « marque employeur » correspond à une stratégie intégrant la notion de réputation de l’administration tant interne qu’extérieur. La « marque employeur » s’intéresse tout autant au recrutement de nouveaux talents, qu’à la prise en compte des aspirations de ses agents. La DGFIP doit ainsi adopter des techniques de marketing afin de valoriser son image auprès de potentiels futurs collaborateurs.

    Dans un environnement plus mobile, qui pourrait bien également être plus compétitif, il semble nécessaire que la DGFIP s’intéresse à mieux valoriser les compétences, les savoirs, et savoir-faire de ses cadres. Cela répondrait à la fois à l'enjeu de la promotion de la mobilité et à la stratégie de marque employeur.

    Le SCSFiP propose ainsi deux approches complémentaires : une par la validation des acquis de l’expérience des agents de la DGFIP et l'autre par la création d’un master exécutif en management public intégré au parcours des cadres supérieurs.

     

    icone PDF
    Note du SCSFIP sur les masters
    à l'attention de la cheffe de service RH

  • Devenez agent comptable d’université !

    Chers collègues,

    Vous voyez régulièrement passer des offres d’emploi d’Agent Comptable d'Université (ACU) que vous regardez d’un œil distrait, ce n’est pas pour vous. Mais en êtes-vous bien sûrs ? Intérêt du métier, mobilité géographique, carrière ou rémunération, que vous soyez IP ou AFIPA, le statut d’ACU est particulièrement attractif. Le SCSFIP décrypte pour vous.

    Lire la suite

  • Les voeux du Secrétaire Général

    Chères et chers collègues,

    Je vous présente, ainsi que l’ensemble des membres du Bureau, nos meilleurs vœux pour cette année 2021. Que cette dernière vous apporte, à vous et tous ceux qui vous sont chers, bonheur, santé et réussite tant sur le plan personnel que professionnel.

    Espérons que cette année 2021 se fera un peu moins contraignante que sa devancière, même si la crise sanitaire n’est pas encore derrière nous.

    Nous avons collectivement démontré, en cette période difficile, notre engagement, notre adaptabilité et notre sens des responsabilités. Les autorités nous en font globalement crédit, et nous ne demandons qu’une chose : que cette reconnaissance se traduise dans les faits et plus particulièrement que les réformes en cours donnent lieu à un échange véritable entre les cadres, leurs représentants et l’administration centrale.

    Les sujets sont légion : GPEEC des A+, classement des postes comptables, indices dans la filière administrative, suites -et fin je l’espère- du PPCR, statut d’emploi des numéros 1, désaffection pour certaines sélections, recrutement au choix ou encore doctrine d’emploi des cadres supérieurs sont au centre de nos préoccupations.

    Nous porterons la parole des cadres supérieurs dans le cadre d’un dialogue social régulier, reposant sur la franchise et le respect mutuel. L’avenir de notre administration, ses conditions d’organisation et sa capacité à offrir à ses cadres des parcours dynamiques demeurent au cœur de notre action.

    Le SCSFIP continuera à défendre les intérêts des cadres supérieurs de la DGFIP et à faire vivre une certaine idée de la solidarité au travers des séances de préparation de nos adhérents aux diverses sélections qui ont, une fois de plus, rencontré un vif succès.

    Notre volonté est d’aller plus loin : nous projetons d’organiser des conférences de nature à renforcer nos connaissances sur des sujets divers comme l’organisation de l’État, les institutions européennes, certains métiers de la fonction publique (magistrat, directeur d’hôpital…). A cela s’ajouteraient, en fonction des besoins exprimés et du succès rencontré, des séances de coaching (élaboration d’un CV, rédaction d’une lettre de motivation, préparation d’un entretien de recrutement…).

    Enfin, il est évident que la fin des CAPN de mutation ou encore le recrutement au choix doivent nous amener à revoir nos modes d’intervention. Il devient ainsi primordial de pouvoir développer notre réseau de sections locales et pouvoir défendre nos conceptions au plus près des directeurs locaux. Une vingtaine de sections existent à ce jour et nous souhaitons augmenter leur nombre et leur donner les moyens d’exister. Si certains d’entre vous souhaitent se porter candidat et s’engager dans une démarche active, le SCSFIP est prêt à les accueillir.

    Cette année 2021 sera sans doute riche en événements. Le SCSFIP est prêt à y faire face avec votre soutien qui, malgré les circonstances, est demeuré réel et profond et je vous en remercie.

    Encore une fois bonne et heureuse année 2021 et portez-vous fort.

     

    Jean-Marc Bouchet

  • Billet d’humeur : une boulette très mal venue…

    Suite aux propos tenus le 14 décembre par la Ministre de la transformation et de la fonction publique laissant à penser que les agents de la DGFIP n’étaient actuellement pas pleinement occupés et pouvaient donc participer à une plate-forme de soutien aux personnes isolées, les organisations syndicales de la DGFIP ont fait part de leur émoi bien légitime face à ce que nous pouvons qualifier de "grosse boulette" tant nous ne pouvons croire que de telles affirmations résultent d’une pensée réfléchie.

    Le SCSFIP partage cet émoi car cette boulette intervient dans un contexte qui a vu nos collaborateurs être au rendez-vous de leurs missions depuis le 16 mars avec, sans être exhaustif, le paiement en temps et en heure de tous les salaires (dont ceux des ministres...) des 3 fonctions publiques, la réalisation inédite d’une campagne des déclarations sans accueil avec un déport très réactif sur d’autres canaux sans oublier la mise en place du fonds de solidarité (avec ses multiples évolutions) au bénéfice des entreprises et nous pourrions continuer ainsi cette démonstration sur l’ensemble des missions de la DGFIP.

    Ainsi, les cadres supérieurs de la DGFIP ont bien conscience, eux, de l’investissement et de la mobilisation de la grande majorité de leurs collaborateurs sans lesquels rien n’aurait été possible durant cette période de crise sanitaire qui dure toujours au moment où la DGFIP doit faire face à de nouveaux défis notamment avec la clôture des exercices comptables de l’État et des collectivités publiques avec dans ce domaine un degré d’exigence croissant (production plus rapide des comptes de la nation).

    Cette boulette est d’autant plus mal venue qu’elle intervient au moment de l’annonce (comme chaque année à la même époque) des suppressions d’emplois à la DGFIP au titre de l’année 2021.
    Depuis maintenant 15 ans, les cadres supérieurs que nous représentons majoritairement gèrent ces suppressions d’emplois, les expliquent auprès de leurs collaborateurs, mettent en place les réformes qui en découlent.
    Car si la Ministre décide de la transformation publique, sur le terrain, ce sont bien les cadres supérieurs qui la mettent en œuvre..

    Ainsi, il n’est pas peu dire que dans notre action au quotidien, nous n’avions pas besoin en ce moment d’une telle boulette qui vient cristalliser des tensions. Alors s’il s’agit bien d’une boulette, Ministre ou pas, il n’y a aucune honte à s’excuser et comme on dit : faute avouée ….