GT PPCR : les OS majoritairement en phase avec la DG

ValideLe 5 juillet s’est tenu le groupe de travail chargé d’examiner les propositions communiquées par la DG dans le cadre de la mise en œuvre du protocole parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) à la DGFIP.

Vous trouverez ci-dessous les propos liminaires du SCSFIP ainsi que la grille A type de la DGAFP qui a servi de base aux travaux PPCR.

Rappelons l’essentiel : la DGFIP propose dans le cadre du PPCR la mise en place des grilles suivantes qui affiche désormais clairement, sur le plan indiciaire, la distinction entre la filière courte et la filière longue :

  • AFIPA : indice terminal brut 1027 avec un échelon spécial culminant à HEA3 accessible sous condition, ce qui accroît l’accès des AFIPA au HEA. Cette grille est proche de celle des attachés hors classe de l’administration d’Etat.
  • IP : indice terminal brut 1015, correspondant à la grille standard DGAFP pour le principalat, ce qui était obligatoirement appliqué et sera  donc intangible
  • IDIV HC : indice terminal brut 1005

 

Nous soulignons que la DGFIP a, en partie, répondu aux attentes de ses cadres supérieurs, en profitant de l’occasion qui lui était donnée pour rétablir un dispositif indiciaire cohérent dans une logique gagnant-gagnant puisque tous les grades bénéficient d’une progression, à des degrés divers. Il reste encore beaucoup à faire, notamment en termes de règles de gestion pour affirmer complètement cette cohérence. Ce que le SCSFIP a toujours demandé et demande toujours : les perspectives de carrière des filières courtes et longues doivent être proportionnées aux investissements des collègues concernés. Le passage des sélections et la mobilité subséquentes doivent naturellement se traduire par une amélioration des perspectives de carrière. Les propositions de la DGFIP dans le cadre du PPCR vont donc dans la bonne direction.

Retenons surtout que ce groupe de travail a permis de constater que la majorité des OS représentatives des cadres supérieures était favorable à cette hiérarchisation indiciaire entre filière courte et filière longue. Ainsi, outre le SCSFIP, syndicat majoritaire chez les IP et AFIPA, Solidaires, CGT et CGC ont également demandé cette hiérarchisation sur le principe AFIPA puis IP puis IDIV HC.  Rappelons que ces organisations représentent, depuis les dernières élections professionnelles, plus de 75% des IP et AFIPA mais également près de 55% du total AFIPA-IP-IDIV (CN et HC).

Afin d’examiner plus en détail certaines propositions qui n’ont pu l’être, la DGFIP a prévu un groupe de travail début septembre auquel le SCSFIP sera évidemment présent et force de proposition. Etant entendu qu’il serait parfaitement incompréhensible que soit alors remis en question un principe de hiérarchisation indiciaire filière courte / filière longue qui est soutenu par la majorité des cadres de la DGFIP.

Nos adhérents pourront retrouver prochainement dans l'espace membres les fiches du groupe de travail, les comptes-rendus et les analyses plus complètes du SCSFIP sur ce groupe de travail.

 

Documents en téléchargement :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !