Seuls contre tous...

Cher collègue,

Tes représentants du SCSFIP ont participé au groupe de travail du 13 février 2012 sur l'encadrement des DLU. Il était plus particulièrement question du positionnement des IP et des AFIPA dans les directions, la Direction Générale souhaitant le maintien de l'équilibre actuel où les postes de responsable de division sont partagés entre IDIV et AFIPA / IP. La seule évolution proposée étant d'augmenter légèrement (1 ou 2) le nombre d'IP et d'AFIPA sur ces postes dans les directions de 1ère et 2ème catégorie.

A l'issue des discussions, un constat s'impose: le SCSFIP est le seul syndicat à défendre les intérêts des IP et des AFIPA.

En effet, les positions des autres organisations syndicales se sont avérées sans ambiguïté:

  • Le SNUI, la CFDT, la CFTC, l'UNSA sont globalement satisfaits des propositions de la direction générale, défendant simplement un accroissement global de l'encadrement.
  • FO-SNCD a été plus loin en demandant que les directions locales aient une plus grande souplesse de gestion sur le choix des responsables de division, puis en concluant qu'il fallait "tendre vers une banalisation des fonctions entre IDIV et IP/AFIPA".
  • Enfin la CGT a été encore plus limpide, demandant la fusion des grades IDIV / IP et AFIPA...

Le SCSFIP a donc été le seul à rappeler quelques éléments qui lui semblent pourtant élémentaires :

  • L'organisation administrative française est fondée sur les principes du grade et du concours. Par conséquent, un IP sélectionné ou un AFIPA doublement sélectionné, n'est pas un IDIV ou un IDIV HC, quelles que soient les compétences respectives réelles des uns et des autres, qui sont par nature subjectives.
  • Pour cette même raison, un IP ne peut pas être adjoint d'un IDIV HC.
  • Les divisions "à enjeux", des deux filières, doivent être systématiquement confiées à un AFIPA, c'est à dire toutes les divisions dans les DLU régionales et les divisions les plus importantes (en termes d'enjeux managériaux, financiers ou d'expertise) dans les DLU départementales de 1ère et 2ème catégorie.
  • En réponse à la Direction Générale qui indiquait ne pas vouloir "chasser" les IDIV, le SCSFIP a précisé qu'il n'en était pas question mais qu'il était simple d'organiser le remplacement progressif des IDIV concernés par des AFIPA à mesure de leurs départs.

Au-delà de l'opinion syndicale de chacun, il convient d'avoir conscience que le positionnement des IP et AFIPA sera définitivement arrêté dans les prochains mois. Si nous ne pouvons pas faire évoluer la DG sur le sujet, la porte à la banalisation et à la fusion des grades IP / AFIPA / IDIV sera grande ouverte avec, visiblement, la bénédiction des organisations syndicales généralistes.

Télécharger le compte-renduicone PDF

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !