Accès aux postes C2: à quoi joue la DG ?

Ou quand le chef de service RH invente la méritocratie à l’envers et propose d’appliquer la priorité absolue ..... POUR LES IDIV HORS-CLASSE !

Lors des dernières réunions du GT (26 et 27 mai 2014) sur les conditions d’accès aux postes comptables, la Direction Générale a formulé en séance ses propositions relatives à l’accès aux postes C2. Elle a ensuite communiqué la formulation précise et écrite de ses propositions et une fois de plus, la DG a voulu planter un couteau dans le dos des IP et des AFIPA.

Pour l’accès aux postes C2, Elle a proposé de mettre en place une priorité absolue pour les IDIV HC !

Pour mémoire, un mouvement de postes comptables comprend 2 phases successives :

- la première (mutations dites à équivalence)  concerne les collègues déjà sur un poste comptable de la catégorie concernée (ici la C2)

- la seconde concerne les  collègues qui souhaitent accéder à un poste de la dite catégorie.

Selon les propositions initiales de la DG, si les mutations à équivalences seraient ouvertes aux AFIPA, IP et IDIV HC déjà en fonction sur un poste comptable C2 (jusqu’à là pas de problème), elles bénéficieraient également aux IDIV HC en fonction sur des postes administratifs (chefs de division  ou chargés de missions dans une DDFIP…) qui muteraient donc à équivalence

Les IP et AFIPA qui souhaitent accéder à ces postes ne seraient, eux, concernés que par la 2ème phase (en promotion) donc passeraient après.  Et pour limiter encore leur possibilité d’accès, cela se ferait dans la limite d’un tiers. Les deux tiers restants seront réservés aux IDIV de classe normale pour l’accès au grade d’IDIV Hors-classe !!!

 

CETTE PROPOSITION, C’EST L’HUMILIATION DE TROP  POUR LES IP ET AFIPA !

Humiliation d’abord car lorsque les AFIPA et les IP souhaitent l’application du principe d’une priorité pour l’accès  aux postes des différentes catégories de postes C1 (de 1015 à HE B), on met en avant la technicité du métier de comptable pour limiter ces accès. Et pour l’accès au poste C2, tout cela disparaît et la DG accorde une super priorité aux IDIV HC occupant un emploi administratif dont certains n’ont jamais été en fonction dans un poste comptable !

Humiliation encore car les IP et les AFIPA occupant une fonction administrative et qui souhaitent accéder à un poste comptable vont devoir subir une mobilité géographique alors que leurs collègues IDIV HC également sur des postes administratifs se trouvent favorisés par leur intégration dans le mouvement à équivalence qui, en outre, ne fait l’objet d’aucun quota....

Humiliation récurrente pour les IP qui sont une nouvelle fois sacrifiés pour l’accès aux postes comptables et la DG le sait bien au regard de son argumentaire fallacieux présenté dans sa fiche: « les possibilités des IP sont améliorées au regard de l’assouplissement des critères d’accès aux postes CSC-HEA ». Ce qui signifie en clair : « je peux sacrifier un grand nombre d’IP sur les C2 car j’en laisserai quelques-uns accéder à des postes comptables HEA »

Humiliation toujours car ses propositions continuent de nier la hiérarchie des grades. Par exemple, un AFIPA chef de pôle dans une DDFIP se voit primer pour l’accès à un poste donné par ses chefs de division IDIV HC.

Humiliation perverse pour les collègues ex  IDIV HC et IDIV CN devenus AFIPA et IP via l’examen professionnel qui se retrouvent moins bien traités dans leurs grades d’arrivées que dans leurs grades de départ… Ainsi, la DG invente la méritocratie à l’envers: "passe une sélection, accepte une mobilité géographique ....pour être au final perdant !" En effet, au regard des règles d’ancienneté un ex IDIV devenu AFIPA ne pourra accéder aux postes C1 et sera primé sur les C2 par les IDIV HC administratifs appartenant à son grade de départ. Tandis que les IP ex IDIV CN  appartiennent une population qui doit partager un quota d’un tiers avec les AFIPA, alors que ses collègues de son grade de départ bénéficient d’un quota des deux tiers...

Humiliation cynique à la lecture des autres arguments présentés dans la fiche: "la solution proposée permet de préserver les perspectives actuelles de carrière des IDIV HC de la filière Gestion Publique et d’optimiser celles des IDIV HC de la filière fiscale". Les verbes ont un sens : pendant que la DG sacrifie les carrières des IP, elles préservent les uns et surtout elles offrent de nouvelles perspectives aux autres...

 

Nous avons demandé le retrait de cette proposition au chef de service RH et l’avons obtenu, mais il en faudra davantage pour restaurer la confiance entre la DG et ses cadres supérieurs.

Nous attendons des propositions dignes, qui respectent la hiérarchie des grades et qui cessent de stigmatiser (un comble !) les collègues qui ont eu la mauvaise idée de passer des concours ou des sélections !

Nous demandons aussi, encore et toujours, le retrait de la proposition de quotas parfaitement injustes sur les accès aux postes C1 ! Nous dénonçons l’idée même qu’une réunion technique conclusive puisse se tenir le 23 juin dans les conditions actuelles !

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !