Sélection AFIP 2013 : l'analyse du SCSFIP

Les résultats de la sélection AFIP ont été rendus publics sur ULYSSE le 6 mars. Outre la liste des lauréats, que vous trouverez ci-dessous, le SCSFiP tient à vous faire part de ses premiers éléments d’analyse :

Les éléments statistiques :

  • 30 lauréats pour 63 candidats soit un taux de sélection de 43,6 %,
  • 15 lauréats issus de la filière fiscale pour 37 candidats ( taux de sélection de 40,5%),
  • 15 lauréats issus de la filière Gestion Publique pour 26 candidats (taux de sélection de 57,7%),
  • 13 lauréates sur 21 candidates pour 17 lauréats sur 42 candidats,
  • Le lauréat le plus âgé a 55 ans et le plus jeune 39 ans,
  • L’âge moyen des lauréats de la filière fiscale est de 50 ans contre 43 ans pour ceux de la filière gestion publique.

Cette différence d’âge moyen entre les deux filières trouve son origine dans les règles de gestion concernant les conditions de passage du concours d’Inspecteur Principal et d’accès au grade d’AFiPA en vigueur dans les 2 filières, antérieurement à la fusion. Toutefois, cette situation sera en grande partie gommée lors de l’intégration des lauréats dans le grade d’AFIP, les collègues de la filière fiscale bénéficiant de reprises d’ancienneté permettant un reclassement AFIP 3, alors que dans le même temps les collègues de la gestion publique seront tous reclassés AFIP 1.

Nos commentaires :

  • La sélection AFIP demeure avant tout un examen et il est évident que la qualité des deux prestations devant les jurys prime sur le contenu du dossier. De fait, l’octroi d’un avis remarquable dans le dossier n’est pas un sésame de nature à garantir le succès à la sélection.
  • Le taux de sélection relevé, inférieur à 50 %, renforce encore, s’il en était besoin, le discours du SCSFiP quant à l’impérieuse nécessité pour la Direction Générale d’offrir aux AFiPA une carrière alternative intéressante (postes comptables à enjeux , hors échelles A administratives) rapidement après la plage d’appel à la sélection AFIP.
  • Le SCSFiP demande plus de clarté sur les conditions d’organisation du dispositif de la seconde chance pour les collègues non sélectionnés cette année et l’année passée afin qu’ils puissent prendre des orientations de carrière en toute connaissance de cause.
  • Lors des Groupes de Travail, la Direction Générale s’était engagée à organiser pour les AFiPA des entretiens de carrière, 2 ans avant leur plage d’appel AFiP. Ce point, qui semble au point mort aujourd’hui, nous paraît devoir être relancé.
  • Enfin, point positif, les services RH ont bien veillé à avertir personnellement (via leurs supérieurs hiérarchiques) les lauréats comme les non lauréats préalablement à la diffusion de la liste. Au regard de l’investissement personnel consenti par les collègues, cette bonne pratique doit être impérativement maintenue. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !