Double peine contre double aubaine

Cher(e) collègue,

Comme tu le sais, tout comme les près de 2000 signataires de motions à l’attention de la DG, le SCSFIP défend la priorité au grade pour l’accès aux postes comptables. Il est, rappelons-le, la seule organisation syndicale à le faire.

La Direction Générale, soutenue par toutes les autres OS a imposé une logique de quotas d’accès. Elle a fait, rappelons-le encore, une première proposition, fortement pénalisante pour les IP. Elle a donc revu ses quotas… mais sous la pression d’une association et d’une organisation syndicale, non pas pour rétablir des conditions d’accès cohérentes pour les IP mais pour favoriser davantage encore qu’ils ne l’étaient, les Inspecteurs Divisionnaires !

Nous avons et vous avez fait part de votre juste colère face à ces propositions. Le chef de service des ressources humaines nous a demandé de démontrer le caractère injuste de sa proposition, cette démonstration nous l’avons faite et nous lui avons communiquée vendredi 23 mai, soit avant la réunion technique du lundi 26 mai. Cette démonstration, nous vous la communiquons aussi pour que vous sachiez ce que prépare pour vous votre administration.

Vous trouverez ci-dessous un powerpoint synthétique détaillant la démonstration chiffrée de l’injustice qui est faite aux IP et aux AFIPA. Nous l’enrichirons à mesure de nos travaux. Notre démonstration est rigoureusement construite :

 

  1. Nous avons travaillé à partir du postulat de départ du chef de service (même si nous en contestons le principe) : il faut "prendre la photographie" de l’occupation des postes par catégories et par grades en 2008, pour retrouver les perspectives d’avant fusion. Au passage, signalons que tout en prônant cette méthode, l’administration n’a jamais produit les chiffres correspondant à cette photo de 2008.
  2. Nous avons donc recréé la "photo de 2008" en nous basant sur les annuaires de cadres, les BO et comptes-rendus de CAP de la période 2004-2008. Nous avons bien sûr intégré les indices administratifs (RF1, SIEC) qui étaient autant de débouchés pour les cadres supérieurs en 2008.
  3. Ensuite nous avons appliqué les quotas proposés par l’administration à cette photo. Pour mesurer l’effort respectif fait par les uns et les autres nous avons intégré les évolutions de la carrière administrative entre 2012 et 2017 : baisse des taux de promotion pour les uns, création d’un examen professionnel pour les autres. Enfin, en parfaite transparence, nous avons intégré les HEA administratives également créées dans le cadre de la fusion.

 

Vous le constaterez dans les documents que nous mettons à votre disposition, la conclusion est sans appel :

Pour les IP et les AFIPA, c’est la double peine !

- Pour les IP, le résultat est proprement scandaleux : les carrières administratives baissent de 164 postes en 6 ans. Les postes comptables proposés baissent également de 28. Soit un total de -192 débouchés.

- Pour les AFIPA, la pilule est amère également : -52 postes administratifs et +44 postes comptables qui consistent essentiellement en postes indiciés 1015 alors que l’on supprime l’accès à 38 postes HEA !

Pour les Inspecteurs divisionnaires, c’est la double aubaine !

 - Les IDIV Hors Classe augmentent leur carrière administrative de +49 et obtiennent également 65 accès supplémentaires aux postes C1, soit une augmentation de +32% !!! Mieux, ils obtiennent plus d’accès aux postes HEB alors même que ces indices sont récupérés sur des postes autrefois occupés par des AFIP !

- Quant aux IDIV CN, qui n’ont pas accès aux C1, ce sont +487 postes administratifs en promotion obtenus par rapport à 2008.

La coupe est pleine, l’administration ne peut pas décemment proposer de tels quotas à ses cadres supérieurs. Par son amateurisme (où sont les chiffres ?) et son manque total de jugement objectif, le chef de service des ressources humaines est directement responsable de la guerre des grades qu’il nous accuse de stimuler.

Dossier: pourquoi la proposition de quotas de la DG est injusteicone fichier PDF

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !