AG du SCSFIP: le vrai baromètre social des cadres supérieurs

Notre Directeur Général a récemment manifesté son souhait d'être à l'écoute de l'ensemble des agents, afin de mieux les comprendre. Le SCSFIP lui répond pour ses cadres supérieurs et ce, sans l'appui d'IPSOS !

Plus de cent IP, AFIPA, AFIP et AGFIP ont assisté vendredi 29 à l'assemblée générale du Syndicat des Cadres Supérieurs des Finances Publiques (SCSFIP). Le malaise et l'inquiétude des cadres y étaient particulièrement perceptibles: 

  • Inquiétude sur la disparition programmée de leurs carrières. 
  • Inquiétude sur leur absence totale de perspectives 
  • Remise en question de l'intérêt même de leur engagement dans l'encadrement supérieur de la DGFIP
  • Malaise quant à leur positionnement et au manque de reconnaissance de leur investissement
  • Plus généralement, montée d'un ressentiment envers une Direction Générale qui semble naviguer à vue et occulter les vraies problématiques des IP-AFIPA-AFIP et AGFIP. 

Des termes inhabituels et très forts ont été prononcés de la part de cadres qui étaient jusque là l'indéfectible colonne vertébrale de la DGFiP: pétition, grève du zèle, grève tout court..!

 

Après de nombreux échanges et un débat avec les présidents de l'ANIP-AFIPA et de l'ADAFIPA qui ont confirmé les évidentes convergences de vue entre notre organisation syndicale et ces deux associations, les motions suivantes ont été adoptées par l'Assemblée Générale: 

  • Dans la perspective des GT du premier semestre 2014, le SCSFiP et ses adhérents valident  la mise en place d'une plate-forme de coopération avec les associations représentatives des IP, AFIPA, AFIP et AGFIP (cette plate forme devra recueillir l'avis favorable de ces associations ou de certaines d'entre elles)
  • Le SCSFiP et ses adhérents revendiquent, dans les plus brefs délais, la modification des grilles indiciaires des AFIPA (création d'un indice terminal égal à 1015) et des Inspecteurs Principaux (création d'un indice terminal à 985).
  • Le SCSFiP et ses adhérents exigent que les GT soient l'occasion de remettre à plat l'ensemble des doctrines d'emplois des IP, AFIPA, AFIP d'une part, et des Inspecteurs Divisionnaires, d'autre part.
  • Le SCSFiP et ses adhérents réclament l'application immédiate de la priorité pour les IP, AFIPA et AFIP pour  l'accès aux postes comptables à enjeux (1015 à Hors Échelle C) dans le respect de la hiérarchie des grades.
  • En fonction de la teneur des premières propositions qui seront faites par  la Direction Générale dans le cadre des GT, le SCSFiP  et ses adhérents envisageront, le moment venu, la mise en oeuvre des actions adéquates (pétition au ministre, grève, grève du zèle....) visant à rendre visible la désapprobation des IP, AFIPA, AFIP et AGFIP face à la non prise en compte de leurs aspirations.


Ces motions forment la feuille du route du SCSFiP pour les prochains mois.

Le comité.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !