Syndicat des Cadres Supérieurs des Finances Publiques

Syndicat des Cadres Supérieurs des Finances Publiques

Carrières

  • Votre avis nous intéresse !

    Chers collègues,

    Le moral des cadres supérieurs de la DGFIP n’est pas bon ; le dernier baromètre social est là pour en témoigner. Depuis plusieurs mois ou années, le SCFIP dénonce le délitement de la relation de confiance entre la Direction générale et l’ensemble de son encadrement supérieur et le profond mal être qui en découle.

    Cette situation est multifactorielle et nous avons identifié certains de ces facteurs :

    • Opacité dans la gestion des cadres,
    • Profondes évolutions résultant des textes pris en application de la Loi de transformation de la fonction publique d’août 2019 dont les principales sont :
      • la promulgation du décret emplois de direction de décembre 2019,
      • l’élaboration du statut d’emploi dont nous attendons le projet,
      • la rapide mise en ouvre d’une déconcentration de gestion de l’encadrement supérieur.

    Tous ces textes ont été mis en application dans un contexte où le rôle des instances de dialogue social a été profondément modifié et où les engagements pris devant les représentants du personnel n’ont, dans de nombreux cas, pas été suivis d’effet.

    Il y a probablement d’autres facteurs à l’origine du malaise ambiant et dans ce contexte, le SCSFIP a décidé de lancer une réflexion sur son espace Adhérent auprès de l’ensemble de ses adhérents.

    pour participer, cliquez ici

    Nous mettrons en ligne notre première analyse résultant des contacts que les représentants du personnel ou les membres du bureau ont pu avoir avec les uns et les autres à laquelle il vous sera proposé de réagir.

    Nous garantissons bien entendu le caractère confidentiel des contributions que vous déposerez sur notre site et qui ont pour finalité, après synthèse, d’interpeller le Directeur général sur votre ressenti à l’origine du profond malaise actuel de l’encadrement supérieur de la DGFIP et vos propositions pour y remédier.

    Pour cela, nous avons besoin de vous ! Nous espérons donc que vous serez nombreux à alimenter cette réflexion collective !

  • La rançon du mépris

    Lu par le SCSFIP au détour d'un compte-rendu du Codir DG :
    « En point final, Mme Camiade alerte sur la sélection AFIP 2021 et la chute des candidatures. Avec ce volume de candidatures et en maintenant un taux de sélection garantissant un niveau d’exigence sur les profils sélectionnés, le nombre de lauréats serait notablement insuffisant. Les causes sont identifiées : mobilité et encore peu de visibilité sur l’impact des processus de recrutement au choix qui peuvent freiner les priorités de rapprochement. Les conséquences sont critiques à très court terme »

    Des réactions ? Non ? Sujet suivant…

    Lire la suite

  • Emplois de direction : accélération sans concertation

    Les derniers mois ont été prolifiques en nouveautés en matière d'emplois de direction (nombreux textes réglementaires, mise en ligne de 21 offres d'emploi d'AGFIP), il nous paraît donc indispensable de faire un point sur ces évolutions à la lumière de certaines précisions apportées par la Direction générale.

    Les premiers comités de sélection réalisent des entretiens depuis le début de la semaine. Quel en est le contenu ? quelle sera leur portée dans la décision finale ?  nous ne pourrons le mesurer qu'à la lecture des choix qui seront effectués. Mais comme l'a indiqué il y a quelques mois le Directeur Général Adjoint ("Candidatera qui voudra, viendra qui je veux !"), l'administration garde la maîtrise de l'exercice. Nous ne le contestons pas, il nous paraît normal que le Directeur Général choisisse les membres du top management de la DGFIP. Mais cela ne doit pas exclure certains gardes-fou garantissant la lisibilité et la transparence des carrières des cadres supérieurs de la maison.

    Lire la suite